vendredi 16 février 2018

Le déménagement, épisode 1

La première étape du déménagement
a été de sélectionner les plantes du jardin
dont je ne voulais pas me séparer.
 
Les 4 rosiers anglais, les plus vieux du jardin,
installés le long de la ganivelle,
Brother Cadfael et Sharifa Asma (en 2 exemplaires chacun),
le rosier Pierre de Ronsard,
sont tous les 5 des cadeaux
et je ne pouvais pas les abandonner:
 

Je ne pouvais pas non plus laisser mes deux champions
Pierre-Joseph Redouté et Francis Blaise.
 
J'ai acheté plusieurs gros pots sur le bon coin
et il a fallu déterrer les mastodontes début janvier.
Ils faisaient 1,80m de haut !
 
Il a donc fallu les tailler, même si c'était un peu trop tôt
mais c'était nécessaire parce qu'il aurait été impossible
de transporter des pots de rosiers atteignant 2,50m !
 
Je ne parle même pas du poids une fois remplis de
40 à 50 litres chacun de mélange terreau / fumier / terre végétale...

En plus des 7 rosiers,
on a également déterré et installé en pots 6 hydrangeas:
the Bride (un bien-nommé cadeau de mariage)
Invincibelle
Incrediball
Vanille Fraise
Little Lime
Phantom
 
ET PIS C'EST TOUT !
 
Oui, malgré ma frustration, il a fallu se rendre à l'évidence:
c'était beaucoup de travail de manipulation et de manutention
alors que le temps et la place allaient vite venir à manquer.
 
Il faut dire qu'on n'avait pas QUE des plantes à déménager ☺.
 
Je suis déjà très reconnaissante des efforts fournis pour mes chères plantounes.
 
Je ne pouvais pas en demander plus...
 
Ce qui ne veut pas dire pour autant que je ne suis partie qu'avec ces 13 plantes...
 
LA SUITE, DIMANCHE !

 

19 commentaires:

  1. Coucou Aude ,
    Quel boulot , vous etes bien courageux !! si-si :)
    La plupart des gens préfèrent laisser tout sur place ...et là , un travail de titan .
    J'espère que tes plantes/rosiers se plairont dans leur nouveau lieu et que tu pourras très rapidement remettre tout ce petit monde en pleine terre .
    On attend de voir ton prochain article ...quelle belle folie d'une amoureuse de sa chlorophylle !
    Bon weekend

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il a vraiment fallu que je me restreigne parce que c'était du sacré boulot: mon père me disait que certains pots devaient faire 80 à 90 kilos !

      Supprimer
  2. Je me réjouis de voir ton nouveau jardin avec ces beautés mise à nouveau en valeur. On te fera parvenir plein de graines pour que tu puisses ressemer des vivaces tout plein. Bisous et courage

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y aura d'abord l'étape balcon avant ça, d'une durée indéterminée.

      Supprimer
  3. Ce n'est pas rien de déménager tout ce "petit monde", mais je crois que si je devais changer de région, je ne pourrais pas ne pas emporter avec moi les plantes préférées.
    Bon courage, Aude!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aurais aimé en prendre bien plus mais il a fallu être raisonnable.

      Supprimer
  4. Beau travail.ça doit quand même être difficile de se séparer de ses plantes.a dimanche alors!Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je quitte mon jardin à la bonne période heureusement: il n'y a pas trop de regrets visibles à avoir en février.

      Supprimer
  5. Je comprends ton envie-besoin d'emmener tes plantes avec toi! Nous avons eu le projet de déménager il y a quelques temps (finalement ça ne c'est pas fait) et la première chose à laquelle j'ai pensé c'est: "Quelles plantes j'emmène et comment je m'organise?!" Pas facile de laisser son jardin, surtout si on ne sait pas comment il va être traité par les nouveaux propriétaires...Dans notre ancienne maison, les nouveaux arrivants s'étaient extasié sur le jardin, je leur ai donc (à regret) laissé mes plantes....ils ont tout rasé ensuite. Moralité, au prochain déménagement j'embarque le maximum, sauf si je tombe sur des vrais fans de jardin!
    Bon weekend, bisous Aude.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis retournée à la maison pour vider les derniers trucs dans le bûcher (on n'avait pas pu le faire avant la signature à cause de la neige) et ils avaient déjà installé leur énooorme et magnifiiiiique table de ping-pong au milieu du jardin, devant la ganivelle, pile dans la ligne de mire depuis la terrasse ;-)

      Supprimer
  6. comme je suis contente d'avoir de tes nouvelles
    c'est vrai ce n'est pas simple avec nos plantes chéries ♥
    un coup de coeur et un coup de blues de voir notre jardin changer de mains
    je sais qu'en févier 2014 j'ai eu le même déchirement ....
    courage ma belle de tout coeur avec toi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas un déchirement: c'est un nouveau départ.

      Supprimer
  7. ça y est, le grand chambardement commence, rires, je vous imagine bien essayant de transporter ces pots énormes, comme vous avez du en baver avec le poids de chacun
    Je comprends ta frustration car j'ai vécue la même il y a quelques mois, c'est encore difficile malgré tout mais je me raisonne chaque fois que j'y pense...
    Bon courage à vous deux
    bises

    RépondreSupprimer
  8. Moi, j'aurais emporté la ganivelle avant les Hydrangea ;) !...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est elle qui structure tout le jardin, ça se serait vu ;-)

      Supprimer
  9. Pff, moi si ça m'arrive, j'aurai envie de tout emmener... mais c'est un tel boulot ! Et le poids des pots !! :-O
    Belle soirée, bises Aude

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Même en louant un camion entier rien que pour les pots, tu n'y logerais pas tous les trésors de ton jardin. Il a fallu se faire une raison. J'ai déjà eu beaucoup de chance qu'on m'aide autant alors que ce n'est pas leur passion.

      Supprimer
    2. Heureusement que tu as de beau projets pour la suite aussi :-)

      Supprimer